Cake chocolat, praliné, glaçage rocher

Bonjour à tous,

Je vous propose une recette FULL chocolat, carrément !
Elle n’est pas compliquée du tout à réaliser, il faut juste avoir un peu de temps devant soi mais croyez-moi, ça en vaut le coup !!!

F6E80F0A-FDA7-4BBF-A062-856799A26BBA

Temps de la recette :
Préparation : 30min
Cuisson : 45 + 8min
Réfrigération: 30 + 10min

Ingrédients:

Cake:
4 œufs
150g de sucre roux ou vergeoise
1.c.s de vanille
80g d’huile
30g de beurre
200g de crème liquide à 30% de MG
50g de cacao non sucré
50g de maïzena
200g de farine
1 sachet de levure (11g)
1 pincée de sel
70g de chocolat noir
70g de chocolat au lait

Ganache :
100g de praliné maison (recette ici)

Glaçage rocher :
100g de chocolat au lait
30g d’huile de pépin de raisin (ou à défaut huile de tournesol)
Une poignée d’amande concassées ou autre fruit à coque

Réalisation de la recette:

Praliné:
Commencez par préparer le praliné maison, la recette est ici
Si vous n’avez pas le temps, pouvez acheter du praliné déjà fait, ça ira très bien !

Cake:
Dans un saladier, battez les œufs avec le sucre, jusqu’à que cela double de volume.
Ajoutez la crème, l’huile, le beurre fondu et le sel.
Tamisez la farine avec la maïzena et la levure ainsi que le cacao et versez-les progressivement à la préparation.

Hachez le chocolat noir & le chocolat au lait et mélangez-les délicatement à la préparation.

Beurrez un moule de 23cm et versez la pâte à l’intérieur.
Enfournez dans un four préchauffé à 180°C pour 45min.

Sortez le cake, laissez-le refroidir sur une grille pendant une dizaine de minutes.

Étalez le praliné sur le dessus du gâteau (j’en avais que très peu mis, j’en mettrai plus la prochaine fois !). Réservez 30min au frais avant de verser le glaçage.

Glaçage rocher :
Sur une plaque munie d’un papier sulfurisé versez les amandes concassés.
Enfournez pour 8min dans un four à 180°C.

Faites fondre le chocolat avec une cuillère à café d’huile au micro onde ou au bain marie en veillant à ne pas le surchauffer.
Ajoutez le reste de l’huile puis les amandes torréfiées. Posez le cake sur une grille puis versez le glaçage sur le cake laissez réservez une dizaine de minutes au frigo pour que cela fige.

Pour info :

Vous pouvez remplacer le praliné par de la pralinoise que vous trouverez dans le commerce sous forme de tablette (même si c’est carrément moins gourmaaaand).
Si vous choisissez cette option faites fondre 180g de pralinoise avec 150g de crème liquide entière (30% de mat. grasse) Laissez refroidir et tartinez le dessus du cake avant d’ajoutez le glaçage.

=> L’huile permet au gâteau de garder son moelleux car il ne fige pas au contacte du froid.

Le cake se conserve 5 jours au frais mais pensez bien à la sortir une quinzaine de minutes avant de le déguster. Cela va permettre au cake de reprendre sa texture.

Régalez-vous !

6CD13474-7653-4306-B99A-8E49998344B4

Pâte feuilletée inversée

Bonjour,

Je vous propose une recette de pâte feuilletée inversée pour faire votre galette des rois.
C’est long mais ça vaut le coup, la pâte est délicieuse, plus aérienne et croustillante.

IMG_8024.jpg

Préparation : 45min
Repos : 4 h
Difficulté : Moyenne

Ingrédients (pour 1,2kg de pâte feuilletée, soit 4 pâtons de 300g)

Le beurre manié :
375 g de beurre pommade
150 g de farine type 55

La détrempe :
110 g de beurre fondu
150 g d’eau
15 g de fleur de sel
350 g de farine de Gruau (ou de farine type 45)
1 cuillère à café de vinaigre blanc

Réalisation de la recette :

Je vous conseille de faire cette recette au robot pâtissier, c’est beaucoup plus simple. Mais vous pouvez le faire à la main si vous n’avez pas de robot.

Le beurre manié

img_8006.jpg

Le beurre manié est tout simplement le nom que l’on donne au mélange beurre et farine qui servira à créer le feuilletage de votre pâte.

Votre beurre doit avoir une texture pommade, il suffit de le laisser une heure à température ambiante pour qu’il ramollisse et prenne cette texture.

Mélangez le beurre avec la farine dans le bol de votre robot muni de la feuille.

IMG_7997

Quand la pâte est homogène, vous pouvez l’étaler entre deux feuilles de papier sulfurisé en essayant de former un carré de 1 cm d’épaisseur. Si votre beurre manié a tout de suite cette forme, cela facilitera la suite de la recette.

Réservez pendant une heure au réfrigérateur.

IMG_7999

La détrempe

img_8002.jpg

La détrempe est le nom que l’on donne habituellement au mélange farine et eau qui sert de base pour certaines pâtes en pâtisserie.

Faites fondre le beurre à feu doux et retirez-le du feu pour qu’il refroidisse.

Dans le bol de votre robot muni de la feuille, mélangez tous les ingrédients (beurre fondu, eau, fleur de sel, vinaigre blanc et farine).

Stoppez dès que le mélange est homogène. Si la pâte est travaillée trop longtemps, vous risquez une déformation de la pâte feuilletée à la cuisson.

Déposez la pâte dans un papier film en formant un carré d’environ 2 cm d’épaisseur.

Réservez pendant une heure au réfrigérateur.

Le tourage :

La recette de la pâte feuilletée inversée

Commencez par fariner votre beurre manié et votre plan de travail. Pensez toujours à fariner votre plan de travail, la pâte doit toujours glisser et ne surtout pas accrocher.

Déposez en diagonale votre détrempe et rabattez les coin du beurre manié par dessus de manière à complètement faire disparaître la détrempe.

Appuyez légèrement avec la paume de vos mains sur le dessus de la pâte pour qu’elle soit la plus plate possible.

La recette de la pâte feuilletée inversée

Étalez la pâte en une longue bande 3 à 4 fois plus longue que large.

Vous allez ensuite réaliser ce que l’on appelle un tour double : pliez un quart de pâte vers le centre, puis le second quart de la même manière de façon à ce qu’ils se retrouvent bord à bord (voir les photos).

Puis pliez le tout en deux. Votre tour double est terminé.

Filmez votre pâte et réservez-la une heure au réfrigérateur.

La recette de la pâte feuilletée inversée

Sortez votre pâte et faites-lui faire un quart de tour (à droit ou à gauche, pas d’importance).
Si vous ne savez plus ou vous en êtes : il vous suffit de placer la pâte face à vous avec l’ouverture sur le côté comme pour un livre avant de l’étaler.

Étalez-la face à vous jusqu’à obtenir une bande 3 à 4 fois plus longue que large.

Faites à nouveau un tour double puis laissez votre pâte reposer une nouvelle heure au frais.

La recette de la pâte feuilletée inversée

Tournez votre pâte à nouveau d’un quart de tour puis étalez-la pour obtenir une bande 3 fois plus longue que large.

Vous aller terminer le tourage par un tour simple. Il suffit de plier la pâte en 3 comme un porte feuille (voir les photos).

Vous pouvez diviser la pâte en 4 et les filmer individuellement. Si vous souhaitez utiliser votre pâte immédiatement il faudra la laisser reposer encore une heure avant de l’étaler.
Sinon vous pouvez la conserver 2 jours au réfrigérateur ou plusieurs mois au congélateur.

Voilà votre pâte feuilletée inversée est enfin terminée !

Quelques petits conseils à retenir:

  • La chose la plus importante à respecter pour obtenir un beau feuilletage croustillant est le temps de repos. Si vous allez trop vite le beurre manié et la détrempe vont fusionner et l’aspect feuilleté va disparaître.
  • La qualité du beurre est très importante, l’idéal est un beurre de tourage, mais c’est difficile à trouver donc prenez un beurre riche en matière grasse, minimum 80%.
  • N’oubliez jamais de donner un quart de tour à votre pâte, cela permet d’avoir un feuilletage bien homogène.
  • Laissez toujours reposer votre pâte pendant une heure avant de la cuire, ainsi elle ne se déformera pas à la cuisson.
  • Ne faites pas une boule avec les chûtes de pâte pour ré-étaler sinon ça casse le feuilletage, mais superposez-les.
  • Le vinaigre blanc sert à conserver la pâte et évite l’apparition de petits points noirs.

Galette des rois à la frangipane

Bonjour à tous,

Je vous propose une super recette de galette, avec pour la première fois une pâte feuilletée inversée !

90F2B9C8-D799-4AA4-9008-819A32941391.JPG

Ingrédients (pour une galette de 22cm):

2 pâtes feuilletées classiques (300g par pâton, recette ICI)
OU
2 pâtes feuilletées inversées (270g par pâton, recette ICI)

Crème pâtissière:
125g de lait entier (de préférence mais sinon 1/2 écrémé suffira)
1 jaune d’œuf
10g de maïzena
15g de sucre
Les grains d’1/2 gousse de vanille (ou ½ cuillère à café de vanille en poudre)

Crème d’amande:
60g de beurre ramolli (mais pas fondu)
60g de sucre glace
100g d’amandes en poudre
1 œuf
1 cuillère à soupe de rhum brun
1 cuillère à soupe d’Amaretto
1 cuillère à café d’arôme d’amande amère (facultatif)

Dorure:
1 jaune d’oeuf
1 cuillère à soupe d’eau
1 pincée de sel

Le sirop :
15g d’eau
15g de sucre


Réalisation de la recette:

Crème pâtissière:

Au Thermomix : Si vous avez la chance d’avoir un robot pâtissier type Thermomix, utilisez le mode « crème pâtissière » ou mettez tous les ingrédients dans la cuve et programmez 7 min/90°C/Vit 4 puis pulvérisez 5 sec/Vit 9.

Sans Thermomix: faites bouillir dans une casserole le lait et les grains de vanille. Dans une deuxième casserole (hors du feu), fouettez le jaunes d’œuf avec le sucre puis ajoutez la Maïzena et fouettez à nouveau jusqu’à l’obtention d’une texture homogène.

Versez le lait chaud en filet dans la 2ème casserole contenant le mélange aux œufs. Fouettez, mettez cette casserole sur le feu et faites épaissir à feu doux sans cesser de mélanger avec une cuillère en bois (n’hésitez pas à enlever de temps en temps la casserole du feu pour bien mélanger si vous sentez que le mélange épaissit trop vite)


La crème d’amande:

Je vous conseille plus que vivement de faire votre poudre d’amandes maison, ça fait toute la différence sur les saveurs de cette galette. C’est tout simple, vous les mettez au four une dizaine de minutes à 160°C puis vous les mixez à l’aide d’un mixeur. En plus vous pouvez choisir la granularité de votre poudre d’amandes, je fais une moitié bien fine et une autre moitié moins mixée avec des « morceaux » pour que ça ait plus de mâche en bouche.

Mélangez le beurre ramolli avec le sucre glace, les amandes en poudre, l’œuf, la cuillère à soupe de rhum brun, 1 cuillère à soupe d’Amaretto, et la cuillère à café d’arôme d’amande amère. Ne mélangez pas trop, car plus on incorpore d’air au mélange crème d’amande plus il gonflera à la cuisson.

Mélangez ensuite la crème pâtissière et la crème d’amande : c’est ce que l’on appelle la frangipane.


Montage

Sortez vos 2 pâtes feuilletées du réfrigérateur, abaissez les sur 3mm sur une feuille de papier cuisson. Découpez dans chaque un cercle de 22cm de diamètre à l’aide d’un cercle ajustable.

Déposez le mélange frangipane au milieu et étalez-la jusqu’à 2cm du bord, laissez bien les bords vides pour pouvoir foncer sans vous préoccupez de la frangipane qui part dans tous les sens. Enfoncez la fève dans le mélange (pas trop près ni du centre, ni du bord).

Humidifiez le bord libre de la pâte avec un pinceau (ou votre doigt) trempé dans l’eau. Essuyez l’excédent d’eau avec un doigt sec, la pâte doit être juste collante.

Vous avez bien mis la fève ? Si oui c’est le moment de soulever délicatement la deuxième pâte et de la déposer au dessus de la frangipane en ajustant pour qu’elle soit bord à bord avec la première.

Soudez les deux pâtes sur le bord appuyant sur tout le pourtour de la garniture avec le pouce. Appuyez bien au ras de la frangipane.

Vous pouvez chiqueter les 2 pâtes feuilletés en enfonçant légèrement l’arrière de la lame d’un couteau fin en biais tous les 5mm autour de la galette pour s’assurer que les deux pâtes resteront soudées à la cuisson ou vous ne le faites pas si vous voulez que votre galette soit lisse sur les bords.

Retournez délicatement la galette en s’aidant de plaques (afin de masquer les traces de soudure).

Badigeonnez-la de dorure (le jaune d’oeuf, une goutte d’eau et une pincée de sel) à l’aide d’un pinceau en faisant bien attention d’éviter les pourtours car sinon cela va empêcher votre galette de monter.

Réservez la galette 30 minutes au réfrigérateur.

Passez une seconde couche de dorure. Le fait de passer deux couches permet d’avoir une dorure qui tient mieux à la cuisson et qui est plus homogène.

Laissez reposer à nouveau 15 minutes au frais.

Préchauffez le four à 210° en mode chaleur tournante et statique en même temps (sinon chaleur tournante seule marche aussi !).

Dessinez le motif de votre choix avec le revers d’un couteau.

Piquez 4 à 5 trous dans la galette à l’aide d’un cure-dent (vous pouvez piquer dans un motif pour que cela se voit moins).

Enfournez la galette et baissez immédiatement le four à 180°C. Laissez cuire pendant environ 40min. Surveillez régulièrement et adaptez en fonction la température de votre four.

Le sirop

Lorsqu’il ne reste plus que 5min de cuisson, réalisez le sirop : Faites simplement bouillir l’eau avec le sucre.

Badigeonnez votre galette de sirop à l’aide d’un pinceau immédiatement après la sortie du four pour la faire briller (n’en mettez pas trop non plus).

Elle se conserve durant 3-4 jours à température ambiante dans du papier aluminium (mais elle sera mangée avant 🙂 )

BC178239-2C21-43EC-BBD6-558768FF1F44.JPG

 

Cheesecake aux marrons

Bonjour,

Je vous propose aujourd’hui un cheesecake à la crème de marrons et aux marrons glacés.

IMG_7662 5

Il y a trois façons de réaliser ce cheesecake :

  • Méthode n°1 : Avec cuisson (simple et efficace pour qu’il tienne)
  • Méthode n°2 : Sans cuisson mais avec 3 feuilles de gélatine pour qu’il tienne
  • Méthode n°3 : Si vous ne voulez pas le cuire ni mettre de gélatine, il faut mettre du gras donc remplacer le philadelphia par du mascarpone et il faut que la crème soit entière

Ingrédients (pour un moule de 20 cm de diamètre):

Pour la croûte:
150g de biscuits (j’ai utilisé des sablés de LU)
30g de beurre salé fondu
30g d’eau

Pour l’appareil à cheesecake:
200ml de crème liquide (entière bien froide si vous faites la méthode 3)
250g de Philadelphia (ou mascarpone : obligatoire pour méthode 3)
200g de crème de marrons
5-6 marrons glacés
1 C.S d’arôme de vanille liquide
3 feuilles de gélatine (obligatoire pour méthode 2)

Pour la décoration:
300g de crème de marrons

Réalisation de la recette:

Préchauffez le four à 180°C.

Réduisez les biscuits en poudre au mixeur. Faites fondre le beurre et l’eau au micro-ondes et ajoutez-les aux biscuits afin d’obtenir une pâte sableuse. Répartissez la pâte au fond du cercle et tassez bien. Placez la plaque au four pendant dix minutes puis laissez refroidir.

Fouettez la crème en chantilly ferme avec le sucre glace. Mélangez le Philadelphia, la c.à.s de vanille et 200g de crème de marrons, puis ajoutez la chantilly. Incorporez délicatement en soulevant la crème pour ne pas faire retomber la chantilly et obtenir une mousse légère et ferme.

Concassez les marrons glacés et ajoutez les brisures à l’appareil à cheesecake.

Si vous faites la méthode n°2, ajoutez les 3 feuilles de gélatine préalablement trempées dans l’eau froide et essorées.

Remplissez le moule avec l’appareil à cheesecake et lissez la surface.

C’est à ce moment que vous devez enfournez pendant 1h à 130C° (si vous faites la méthode n°1).

Mettez ensuite votre cheesecake au réfrigérateur 8h minimum.

Avant de servir, mettez les 300g de crème de marron restants dans une poche munie d’une douille cannelée et décorez.

Dégustez votre cheesecake bien frais.

Pain d’épices traditionnel pur miel (sans oeufs, sans lait et sans matière grasse) avec ou sans Thermomix

Bonjour !

J’adore réaliser des pains d’épices pour Noël ! Tout d’abord parce que c’est top pour accompagner le foie gras, mais aussi pour satisfaire ma soeur qui m’en demande un tous les ans. Chose promise, chose due : j’ai réalisé 2 recettes totalement différentes : la recette originale du pain d’épices et celle de C. Michalak, où il y a plein d’ingrédients afin de pouvoir comparer.
Résultat : 2 très bons pains d’épices, mais totalement différents !

IMG_7700

Je me suis renseignée sur internet et le vrai pain d’épices ne comporte ni oeufs, ni beurre, ni huile, ni même de lait. Ce n’est pas un gâteau !

A noter : il est impératif d’attendre le complet refroidissement du pain d’épice bien emballé dans du film alimentaire avant de l’attaquer, pour que toute son humidité reste à l’intérieur. Cela veut dire attendre minimum 4 ou 5h, sachant qu’a priori, ce n’est que 2 ou 3 jours après sa confection que le pain d’épices aura développé tous ces arômes. A bon entendeur…

Les épices à pain d’épices sont : cannelle, gingembre, girofle, noix de muscade, anis mais si vous souhaitez personnaliser ce mélange pour le rendre plus fidèle à vos préférences, c’est parfaitement possible.

Ingrédients

250 g de miel
180g d’eau
250 g de farine de seigle T130
10g d’épices à pain d’épice (ou 1 c.à.c. de cannelle en poudre, 1 c.à.c. de gingembre en poudre, 2 étoiles de badiane (anis étoilé), 1 clou de girofle et 2 gousses de cardamome)
1 c. à c. de bicarbonate
Optionnel :
– le zeste d’une orange râpé finement
– 1 càs de confiture d’orange amère + le zeste d’un citron vert (ou jaune)
100g d’amandes entières 


Réalisation de la recette:

Préchauffez le four à 150°C.

Au Thermomix : Versez dans le bol 250 g de miel, 2 c. à c. rases d’épices à pain d’épices et 180g d’eau. Ajoutez les étoiles de badiane et mettre le Thermomix 4min / 37°/ vitesse 2,5.

Attendez 10 petites minutes que la badiane infuse et la cardamome infusent et les enlever.

Ajoutez 250 g de farine de seigle, 1 c. à c. bombée de bicarbonate de soude et 2 pincées de sel. Mélangez 30 secondes / vitesse 3 en vous interrompant vous racler les parois du bol.

Sans Thermomix: Faites chauffer l’eau dans une casserole. Une fois chaude, versez-y le miel et mélangez bien pour le dissoudre.

Dans un cul de poule mélangez la farine de seigle, le bicarbonate et les épices.
Ajoutez l’eau et le miel, remuez jusqu’à obtenir un résultat homogène, sans toutefois trop travailler la pâte. Retirez la badiane et la cardamome.

La suite pour les 2 : Ajoutez à la pâte les amandes concassées à l’aide d’un couteau et les zestes/ confiture d’orange (optionnel).

Versez cette pâte dans un moule à cake anti-adhésif ou chemisé de papier cuisson et enfournez pour 1h.

Dès la sortie du four, emballez le pain d’épices encore chaud dans 2 couches de film alimentaire : c’est le secret pour qu’il conserve son humidité et offre ainsi un superbe moelleux.

Le plus difficile : essayez de patienter au moins 2 jours avant la dégustation !

IMG_9494

Bûche de Noël – Le Merveilleux de Yann Couvreur

Bonjour à tous,

Pour ce second Noël en famille, j’avais envie de réaliser une bûche au chocolat (oui encore…) mais un peu différente de la première. Après avoir fait le tour des blogs, j’ai décidé de réaliser le Merveilleux de Yann Couvreur façon bûche. Je me suis inspirée du blog EmpreinteSucrée en modifiant les proportions.

IMG_7714 2

Temps de la recette :
Préparation : 2 heures
Cuisson : 2 heures

Ingrédients (pour une bûche de 8-10 personnes):

La meringue française (la veille ou l’avant veille)
60g de blanc d’oeufs
60g de sucre
60g de sucre glace
25g de beurre de cacao (ou de chocolat noir)
25g de chocolat noir

La pâte de noisette (la veille ou l’avant veille)
125g de noisettes
2g de fleur de sel

La ganache au chocolat au lait (la veille ou l’avant veille)
104g de crème liquide à 30% minimum (1)
168g de chocolat au lait
288g de crème liquide à 30% minimum (2)

Le glaçage miroir au chocolat (la veille)
56g d’eau
110g de sucre
110g de glucose
64g de lait concentré sucré
3 feuilles de gélatine
110g de chocolat noir

La coque en chocolat (la veille)
100g de chocolat noir 70%


Réalisation de la recette:

Il vous faudra plusieurs jours pour réaliser ce merveilleux.

J-2 : Réalisez la meringue, la pâte de noisettes, et la ganache montée.
J-1 : Réalisez le glaçage, la coque en chocolat et montez votre bûche avant de la congeler. Ces étapes demandent 12h de repos avant d’appliquer le glaçage.
Le jour J : Glacez et décorez le merveilleux, avant de le laisser lentement décongeler au réfrigérateur (environ 4h).


La meringue française

Montez les 2 blancs en neige en ajoutant le sucre en 3 fois (20g/20g/20g). Une fois les blancs bien serrés, ajoutez les 60g de sucre glace tamisé. Continuez de fouetter jusqu’à obtenir une texture ferme. En retirant votre fouet, la meringue doit former un “bec d’oiseau”. Pochez la meringue sur une plaque de cuisson en formant 2 plaques de la taille de votre moule à bûche (la seconde plaque doit être un peu moins large vu qu’elle sera en haut du moule arrondi).

Enfournez 4h à 70°C (ou 2h à 100°C). Une fois la meringue cuite, laissez-la refroidir.
A l’aide d’un zesteur, râpez les plaques de meringue afin d’ajuster leur taille au moule si nécessaire.

IMG_7674  IMG_7675

Dans un bol, faites chauffez au bain marie ou micro-ondes les 25g chocolat et les 25g de beurre de cacao (ou comme moi, les 50g de chocolat) puis avec un pinceau, badigeonnez  la meringue recto / verso (cela va l’imperméabiliser afin qu’elle ne détrempe pas au contact de la ganache). Réservez-les jusqu’au montage du merveilleux.


La pâte de noisette

Torréfiez les noisettes pendant 10min à 170°C. Laissez refroidir puis enlevez leur peau à l’aide d’un torchon propre.

Mettez une dizaine de noisettes de coté pour la déco et mixez le reste des noisettes avec la fleur de sel jusqu’à obtention d’une pâte lisse (merci Thermomix).

Versez dans un moule à insert (n’ayant pas de moule à insert je l’ai versé dans un moule à cake puis je l’ai coupé en 2 pour en faire une grande bande)

IMG_7686

La ganache au chocolat au lait

Portez à ébullition 104g de crème liquide et versez-la en trois fois sur le chocolat, en mélangeant entre chaque opérations. Vous pouvez chauffer un peu la ganache si la crème n’a pas suffi à faire fondre tout le chocolat au lait.

Une fois le mélange bien lisse et homogène ajoutez les 288g de crème liquide froide et mélangez à nouveau.

Déposez un film au contact de la ganache et réservez au réfrigérateur.

IMG_7684

Le glaçage miroir au chocolat

Laissez tremper les 3 feuilles de gélatine dans un grand bol d’eau froide.

Faites chauffer les 56g d’eau, les 110g de sucre et les 110g de glucose à 102°C. Hors du feu, ajoutez les 64g de lait concentré et la gélatine égouttée.

Dans un bol mettez 110g de chocolat noir et versez le mélange bien chaud sur le chocolat. Mixez à l’aide d’un mixer plongeant. Filmez au contact et réservez au réfrigérateur jusqu’au lendemain.

IMG_7687

La coque en chocolat

Tempérez 100g de chocolat. Pour cela, faites fondre le chocolat au bain marie jusqu’à 50°C, hors du feu faites baisser la température du chocolat à 29°C, puis remontez le chocolat au bain marie afin que la température remonte à 31°C.

Utilisez immédiatement le chocolat en réalisant une coque au fond du moule (si votre moule est en alu comme moi, utilisez une feuille guitare ou papier sulfurisé) à l’aide d’un pinceau ou d’une spatule souple.

Faites prendre le chocolat plus rapidement en plaçant le moule au congélateur ou au réfrigérateur quelque minutes.

IMG_7696

Montage de la bûche de Noël au chocolat

Fouettez la ganache au chocolat pour avoir une texture mousseuse.

IMG_7698

Sortez la buche du réfrigérateur et placez un tiers de ganache sur la coque en chocolat en la faisant remonter sur les bords.

Placez la plaque de meringue la plus étroite sur la ganache en enfonceant bien jusqu’à faire remonter la ganache. Ajoutez une fine couche de ganache.

Introduisez la bande de pâte de noisettes puis une fine couche de ganache.

IMG_7699 2

Finissez par la dernière plaque de meringue et réservez au congélateur au moins 3h.
Dressage:

Démoulez et glacez l’entremet avec le glaçage chocolat chauffé à 40°C au bain marie.

Disposez de la gavotte émiettée harmonieusement ainsi que les noisettes concassées.

Laissez la bûche décongeler pendant 4h au réfrigérateur avant de la déguster.

Bonne dégustation !

img_7748-3.jpg

Bûche de Noël – Royal au chocolat (Trianon)

Bonjour à tous,

Nous avons fait un premier Noël dans ma famille et le demande de mon papa était claire et précise « une bûche trianon ! »

Alors je me suis armée de patience (et d’un thermomètre de cuisine) et j’ai réalisé sa demande :

Temps de la recette :
Préparation: 1h15
Cuisson: 10min
Réfrigération: 1 nuit

IMG_7707 2

Ingrédients (pour une bûche de 30cm):

Dacquoise aux noisettes:
60g de poudre de noisettes
60g de sucre en poudre
2 blancs d’oeufs

Croustillant praliné :
100g de pralinoise (ou 50g de chocolat au lait et 50g de praliné)
60g de crêpes dentelles (Gavottes)
30g de pralin (facultatif mais très bon)

Mousse au chocolat :
200g de chocolat noir 66% de cacao
50ml de lait
25cl de crème liquide entière
2 jaunes d’oeufs

Glaçage miroir noir:
90 g d’eau
110 g de sucre
75 g de crème liquide
15 g de cacao en poudre
2 feuilles de gélatine


Réalisation de la recette:

Je vous recommande de faire cette recette en plusieurs fois pour que ça ne soit pas la course le jour J.
Vu que vous allez congeler votre bûche, vous pouvez la réaliser bien en avance. Vous n’aurez plus qu’à réchauffer le glaçage et le mettre sur votre bûche le jour J (et si vous n’avez pas le temps vous mettrez du cacao et ça sera quand même très bon !)

Avant de commencer, n’oubliez pas de mettre la crème liquide au frais ainsi que le fouet et le bol dans lequel vous allez la monter.

Dacquoise aux noisettes:

Préchauffez le four à 180°C.

Je vous recommande de faire votre poudre d’amandes maison, elle sera bien plus parfumée ! Pour cela rien de plus simple : faites torréfiez vos noisettes sur la plaque de votre four 10min à 180°C, ôtez leur peau à l’aide d’un torchon (faites attention c’est chaud) puis mixer 10sec vitesse 9.

Tamisez 60g de poudre de noisettes et 30g de sucre.

Montez les blancs d’oeufs en neige et quand ils sont fermes, ajoutez les 30g restants de sucre.

IMG_7590

Ajoutez à vos blancs d’oeufs le mélange des poudres tamisées et mélangez délicatement à la maryse pour ne pas les casser.

Versez la pâte sur une 1/3 d’une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé (l’équivalent de la longueur de votre moule à buche et de sa largeur x2) et faites cuire 10 min.

Laissez refroidir 15min puis coupez une première bande de la taille de votre moule à buche et une seconde moins large que vous mettrez au milieu.


Croustillant praliné :

Faites fondre 100g de chocolat praliné (ou 50g de chocolat au lait et 50g de praliné) au bain-marie.

Écrasez les 60g de crêpes dentelles en miettes et hors du feu incorporez-les au chocolat bien lisse. Puis ajoutez le pralin.

Étalez ce croustillant tiède sur le biscuit le plus large (celui que vous mettrez au bas de votre bûche). Faites attention à bien le répartir puis faites-le durcir au frais.

IMG_7589

Mousse au chocolat :

Faites tiédir 50ml de lait et réservez.

Dans un saladier, faites fondre 200g de chocolat noir au bain-marie.

Hors du feu, versez le lait sur le chocolat et mélangez. Laissez refroidir.

Ajoutez les jaunes d’oeufs et mélangez vivement. Les jaunes permet de rendre la mousse plus consistante et plus onctueuse.

Montez 25cl de crème liquide bien froide en chantilly ferme et mélangez-la délicatement au chocolat.

Dans un moule à bûche recouvert de papier sulfurisé, versez une partie de la mousse au chocolat.

Posez la bande de dacquoise sans croustillant dans le moule puis ajoutez le reste de la mousse.

IMG_7592

Finissez en recouvrant avec la dacquoise avec le praliné (le praliné doit toucher la mousse).

Filmez et mettez au congélateur pour la nuit.

IMG_7593

Glaçage miroir noir:

Portez l’eau et le sucre à ébullition. Ajoutez la crème puis le cacao en poudre. Laissez cuire à feu doux 15 min.

Retirez du feu et ajoutez la gélatine ramollie. Mélangez avec une maryse en faisant attention à le pas créer de bulles qui se verraient lors du glaçage.

Transvasez dans un bol en filtrant avec une passoire pour récupérer les morceaux de cacao qui n’auraient pas fondu puis laissez épaissir et refroidir. Lorsque votre glaçage atteint 30°C sortez la bûche du congélateur. Lorsqu’il est à 28°C vous pouvez napper votre bûche.

IMG_7596

Dressage:

Sortez votre bûche du congélateur, et démoulez-la. Si vous avez du mal à la démouler et que vous avez (comme moi) un moule en inox, j’ai utilisé un chalumeau de cuisine pour réchauffer un peu, sinon sortez un sèche-cheveux 😉

Mettez votre bûche sur une grille par dessus votre plaque à pâtisserie puis nappez-la avec votre glaçage miroir. Récupérez l’excédent pour refaire couler sur la bûche si besoin.

Une fois le glaçage terminé, mettez votre buche sur un plat de service et laissez-la décongeler tranquillement 4h au réfrigérateur ou 2h à température ambiante.

Bonne dégustation et bonnes fêtes !

DC96A7CC-D4DE-4697-826F-A4DF2E6B97D5

Tarte aux pommes façon Cédric Grolet

Bonjour à tous,

La semaine dernière nous fêtions 2 anniversaires en famille et j’étais respo gâteaux (à mon plus grand bonheur !!)
Du coup à la demande de mon papa d’une « tarte aux fruits », je voulais faire quelque chose de plus « whaou » et quoi de mieux qu’une recette de Cédric Grolet pour un rendu whaou?

La recette n’est pas compliquée, elle est juste longue car il y a pas mal d’étapes, mais le jeu en vaut la chandelle.

tarte-pommes-1.jpg

Temps de la recette :
Réalisation : 2h
Temps de cuisson : 1h20
Temps de repos: 1 nuit ou 1h minimum

Ingrédients pour 6 personnes (tarte de 20 cm de diamètre) :

Pour la pâte sucrée vanillée celle de Philippe Conticini, vous en aurez deux fois trop, n’hésitez pas à congeler l’autre moitié (à réaliser la veille) :
230g de farine type 55 (elle contient moins de gluten que la 45, ce qui limite la rétraction de la pâte)
140g de beurre pommade
1 oeuf (50g)
1 jaune d’oeuf (20g)
90g de sucre glace
40g de poudre d’amande
4 pincées de sel fin (j’ai mis 2g)
Les graines d’une demi-gousse de vanille (0,5g de vanille en poudre pour moi)

La crème d’amande (la veille ou jour J):
20g d’amandes effilées (facultatif)
40g de beurre mou
50g de poudre d’amandes
50g de sucre glace
1 oeuf (50g)
10g de pomme Granny
1 càs de rhum brun

La compote de pomme vanillée (la veille ou jour J):
4 pommes Granny
Les graines d’une gousse de vanille
30g de citron jaune (1/2 citron)

Les pommes :
4 grosses pommes Gala ou Pink Lady
250g d’eau
200g de sucre
80g de jus de citron jaune

Réalisation de la recette:

La pâte sucrée :

Dans le bol de votre robot type Kitchenaid muni d’une feuille ou à l’aide d’une spatule, travaillez le beurre mou jusqu’à ce qu’il obtienne la texture d’une pommade.
Ajouter la vanille et le sucre glace. Mélangez à vitesse lente.
Ajoutez la poudre d’amandes, l’œuf entier et le jaune d’œuf et mélangez de nouveau.
Pour finir, incorporez petit à petit la farine et le sel. Attention : on mélange A PEINE ! Ne cherchez pas à l’incorporer sinon vous allez développer le gluten, donc donner du corps à la pâte et elle se rétractera à la cuisson.

Ce n’est pas grave si la farine n’est pas complètement incorporée. Mettez la pâte dans un sac congélation ou dans un film et placez au frais pour minimum 2 heures de repos.

Une fois la pâte reposée, divisez-la en deux (inutile de tout étaler car il y a de quoi faire deux tartes) puis prenez la moitié de la pâte et abaissez-la : Entre deux feuilles de papier cuisson (ou si besoin avec un peu de farine) étalez la pâte sur environ 3mm d’épaisseur (Pour cela j’utilise un rouleau avec des anneaux qui permettent d’obtenir une parfaite régularité).

Déposez un cercle à tarte de 20cm appuyez sur les bords afin de couper un disque aux dimensions exactes. Formez une boule avec les chutes de pâte et, de la même manière, l’étaler en une longue bande. Si la pâte est trop collante d’avoir été travaillée, placez-la au frais pendant une quinzaine de minutes. Si elle est trop froide elle sera cassante. Il suffit d’attendre quelques instants pour qu’elle s’assouplisse.

Découpez des bandes d’environ 2 cm de large et les placer sur tout le tour du cercle en veillant à les souder entre-elles et à la base en pressant légèrement avec le doigt.

La pâte est maintenant foncée dans son cercle, laissez-la ainsi au réfrigérateur une nuit. Ce temps de repos dans le cercle permettra à la pâte de ne pas se rétracter pendant la cuisson. Si vous n’avez pas autant de temps, laissez-la au frais 1h minimum.

Récupérez tout le reste de pâte et congelez-la :

Sans titre

Le lendemain, piquez la tarte partout avec une fourchette et faites une précuisson pendant 10min à 180° chaleur tournante.

Pendant la précuisson faites la crème d’amande (c’est très rapide).


La crème d’amande :

Torréfiez les amandes effilées pendant 6-7 minutes à 180°C. Réservez-les.

Travaillez le beurre jusqu’à ce qu’il obtienne la texture d’une pommade. Ajoutez la poudre d’amandes et le sucre glace puis l’œuf battu à la fourchette et mélangez jusqu’à ce que la texture devienne homogène. Ajoutez les amandes torréfiées et mélangez délicatement.

IMG_7013

Répartissez le tout sur le fond de tarte précuit.
Ajoutez les 10g de pomme coupés en cubes et enfournez pour 15 min toujours à 180°C.  

Réservez et laisser refroidir avant d’ôter le cercle.

IMG_7017

La compote de pommes vanillée :

Épluchez et taillez les pommes en dés.

Dans une casserole, ajoutez les pommes, la cuillère de cassonade (facultative mais j’avais peur que ce soit trop acide) le jus de citron et la vanille.

Laissez compoter à couvert, à feu doux pendant 20 min. Les pommes doivent être ultra fondantes. Gardez des petits morceaux.

Versez la compotée de pommes sur la crème d’amandes en la répartissant bien et réservez jusqu’à utilisation.


Les pommes au sirop :

Dans une casserole, versez les 250g d’eau, les 200g de sucre et les 80g de jus de citron. et portez le tout à ébullition (103°C)

Verser le sirop obtenu dans un saladier et laisser tiédir. Votre sirop sera utilisable quand il sera en dessous des 60°C.

Lavez les pommes, évidez-les et coupez-les en deux, puis à l’aide d’une mandoline tranchez des lamelles de pommes d’une épaisseur de 1 à 2 mm mais pas plus. Si vous n’avez pas de mandoline, vous pouvez utiliser un couteau bien tranchant.

Plongez les pommes quelques secondes dans le sirop tiède (c’est important!).
Ce sirop va assouplir la pomme et éviter sons oxydation

Ôtez délicatement les pommes cuites à l’aide d’une écumoire et mettez-les dans une assiette (vous pouvez essuyer l’excédent de sirop avec un sopalin).


Le dressage :

Déposez une couronne de tranches de pommes (très régulière et très serrée donc bien plus que sur ma photo) sur le pourtour du fond de tarte.

IMG_7019

Reproduire l’opération jusqu’au sommet en resserrant à chaque fois un peu plus la couronne de pommes.

Terminez par le centre en essayant de rouler une fine tranche de pomme.

Badigeonnez avec un peu de beurre fondu au pinceau et enfournez 10min à 160°C

Régalez-vous !

Tarte pommes 2

Number cake au chocolat, gianduja & vanille/tonka

Bonjour,

Pour les 30ans de ma grande soeur, j’ai voulu faire un gâteau WHAOU afin de lui en mettre plein la vue.
J’ai donc pensé au Number cake, gâteau bien à la mode que je voyais passer sur la blogosphère depuis un moment. Et bien en plus d’être beau, il est BON ce gâteau.
Un vrai régal pour les yeux et pour les papilles, je vous le recommande ! Il suffit juste d’être bien organisé afin de préparer les étapes en amont et faire le montage le jour J !
A vos fourneaux 🙂

IMG_7031

Ingrédients :

Pour la pâte sablée au cacao :
320 g de farine
70 g d’amande
50 g de cacao en poudre
120 g de sucre
1 œuf
180 g de beurre mou

Pour la chantilly gianduja (recette de Christophe Michalak) :
195g de crème liquide à 30% de matière grasse minimum
100g de gianduja (je l’ai fait maison, recette ici mais vous pouvez l’acheter)

Pour la chantilly chocolat noir :
195g de crème liquide à 30% de matière grasse minimum
100g de bon chocolat noir 66% (type Caraïbes de Valrhona)

Pour la chantilly vanille tonka :
100g de crème liquide à 30% de matière grasse minimum
1/2 gousse de vanille
¼ de fève tonka
25g de chocolat blanc

Pour la décoration :
Faites vous plaisir avec ce que vous aimez, de mon côté j’ai opté pour la sobriété avec quelques Maltesers mais vous pouvez mettre des macarons, des Kinder, Ferrero Rocher…


Réalisation de la recette:

La veille : Préparez la pâte sablée et les ganaches.
Le jour J: Coupez et cuisez la pâte sablée au chocolat. Fouettez les ganaches et mettez les en poche. Puis assemblez le gâteau si possible pas plus de 4h avant la dégustation.


Pâte sablée au cacao:

Avec ces quantités vous pourrez faire un number cake à deux chiffres et vous aurez de l’excédent de pâte. Néanmoins je n’ai pas tenté de réduire les quantités car impossible de diviser un oeuf. 

Dans le bol de votre robot, mélangez 180g de beurre mou, 120g de sucre glace et 70g de poudre d’amande. Ajoutez un œuf et mélangez sans trop travailler la pâte.

Tamisez 320g de farine et 50g de cacao et ajoutez-les à la préparation. Mélangez de façon très brève jusqu’à ce que la farine soit incorporée. Formez une boulez, filmez et laissez la pâte reposer au frais pendant 1h.

Une fois reposée, divisez la pâte en 2 boules (à peu près) égales, et abaissez la première boule sur 3mm d’épaisseur puis posez dessus votre gabarit (j’ai trouvé les patrons ICI) et découpez avec l’envers de votre couteau les contours du chiffre.

Etalez les chutes de pâtes et découpez un autre chiffre avec le même gabarit. Si jamais la pâte avait trop ramolli, remettez-la au réfrigérateur une quinzaine de minutes : il sera beaucoup plus facile de découper les chiffres si elle est assez ferme. Pour éviter de déformer les chiffres en les déplaçant, abaissez la pâte sur la toile silicone (ou la feuille de papier cuisson sur laquelle vous les cuirez et enlevez la pâte autour.

IMG_7012

Mettez la plaque avec les deux chiffres au réfrigérateur (idéalement 1h), pendant que vous faites les autres chiffres. L’objectif est d’éviter que la pâte ne se rétracte à la cuisson et ça assurera que les chiffres aient la même taille.

Pendant ce temps, étalez la deuxième pâte puis répétez l’opération en découpant encore 2 chiffres pareils à l’aide d’un gabarit et placez-les au réfrigérateur.

Vous pouvez utiliser les chutes de pâte pour découper des petits coeurs ou autres formes pour réaliser des biscuits. Il suffira de les emporte-piecer et de les mettre 5min au four.

Préchauffez votre four et enfournez les chiffres pendant 10min à 180°C.

Une fois vos 4 chiffres cuits, laissez-les totalement refroidir sur la plaque.

IMG_7026


Chantilly gianduja
(à réaliser la veille) :

Coupez 195g de gianduja en morceaux et réservez.

Mettez 200g de crème liquide entière dans une casserole et portez à ébullition. Versez la crème sur le gianduja en trois fois, en mélangeant bien à l’aide d’une maryse à chaque fois.

Mixez à l’aide d’un mixeur plongeant afin d’obtenir une préparation homogène, filmez au contact et réservez au réfrigérateur pour la nuit.


Chantilly chocolat noir
(à réaliser la veille) :

Concassez 100g de chocolat en petits morceaux dans un saladier et réservez.

Faites bouillir 195g de crème dans une casserole, versez un tiers de la crème (environ 65g) sur le chocolat. Mélangez jusqu’à obtenir une préparation lisse et brillante. Recommencez avec un second tiers, puis avec le dernier tiers.

Filmez la préparation au contact et réservez au réfrigérateur.


Chantilly vanille tonka :

Faites bouillir 100g de crème dans une casserole avec la demie gousse de vanille grattée et le quart de fève tonka râpée.

Concassez 25g de chocolat blanc dans un saladier et versez la préparation bouillante sur le chocolat. Mixez avec l’aide d’un mixeur plongeant.

Laissez refroidir, filmez au contact et placez au réfrigérateur jusqu’au lendemain.


Montage des chantilly : 

Avant toute chose, n’oubliez pas de mettre le bol et le fouet au réfrigérateur ou mieux au congélateur avant de les utiliser.

Il faut que les crèmes soient bien froides !

Prenez votre première ganache, mettez-la dans le bol qui sort du congélateur et commencez par battre à vitesse réduite, l’objectif étant d’incorporer le maximum d’air, puis augmentez progressivement la vitesse.

Attention à ne pas battre pas trop longtemps sous peine de voir la crème se transformer en beurre : restez à côté de votre robot et vérifiez où en est la chantilly : quand le fouet laisse une trace dans la crème vous n’êtes plus très loin du but. 

Une fois la chantilly bien montée, mettez-la dans une poche à douille.

Faites la même chose avec les 2 autres ganaches, montez-les en chantilly puis mettez-les dans une poche à douille (à vous de choisir si vous préférez une douille lisse n°10 ou n°12, cannelée ou les deux).


Dressage :

Déposez les deux chiffres de base sur un support adéquat (pour ma part deux assiettes que j’ai posées côte à côte). Par sécurité vous pouvez déposer un peu de chocolat fondu sous les gâteaux pour qu’ils adhèrent au support (ou deux points de glucose).

Pochez les différentes crèmes sur les biscuits chiffres qui constituent la base des numbers cakes. Faites en sorte de les répartir harmonieusement de façon à ce que chaque part ait la même harmonie gustative.

Déposez les deux autres biscuits chiffres sur les crèmes et pochez à nouveau les crèmes sur ces biscuits.

Décorez avec ce que bon vous semble : quelques sablés en pâte sucrée cacao, des noisettes caramélisées (…)

Conservez votre gâteau au réfrigérateur jusqu’au moment de servir. Le gâteau se conserve au frais et doit être consommé rapidement.

Petit conseil pour la découpe : tenez le biscuit supérieur entre le pouce et l’index et utiliser un couteau scie plutôt qu’à lame lisse. Normalement il se découpe bien. C’est plus la cuillère qui va venir écraser la couche inférieure…

Bonne dégustation !!

IMG_7036

Gâteau chocolat, poires & amandes

Bonjour,

Si vous aimez le mélange chocolat / poires ce gâteau est pour vous !!

Ingrédients:

4 oeufs à température ambiante
200g chocolat pâtissier
70g beurre demi-sel
2cc cacao amer en poudre
80g de poudre d’amandes
20g de farine
80g de cassonade
2 poires plutôt mûres
Une poignée d’amandes effilées pour la déco

Réalisation de la recette:

Préchauffez le four à 180° chaleur tournante.

Faites fondre le chocolat et le beurre (micro-ondes ou bain-marie). Laissez refroidir un peu et incorporez les jaunes d’oeuf un à un en mélangeant bien entre chaque.

Ajoutez la poudre d’amandes et le cacao et mélangez jusqu’à avoir une pâte homogène.

Battez les blancs en neige et ajoutez la cassonade jusqu’à ce qu’il se tiennent bien.

Incorporez ensuite vos blancs d’oeuf sucrés à la pâte au chocolat à l’aide d’une maryse en faisant attention à ne pas « casser » les blancs.

Rincez les poires et pelez-les, coupez-les en deux, évidez-les, et tranchez-les finement en laissant les tranches de chaque moitié bien serrées.

Beurrez et fariner un moule à charnière de 22cm (plus facile pour le démoulage) ou alors un moule classique (avec du papier cuisson dans le fond).

Versez la pâte puis placez délicatement les poires sur le dessus. Parsemez d’amandes effilées et enfournez 30 minutes (en fonction de votre four), vérifiez la cuisson à l’aide d’un couteau. Laissez refroidir, démoulez et régalez-vous.

Bretzels

Aujourd’hui c’était la babyshower de mon alsasienne préférée, et elle m’a lancé le défi de faire des Bretzels… Challenge accepted !

Ce n’est pas compliqué du tout, c’est juste un peu long entre le temps de pousse de la pâte, le façonnage, le pochage & le temps de cuisson mais ça en vaut la peine !

IMG_6733.jpg

Temps de la recette :
Réalisation : 10min
Temps de repos : 1h
Façonnage: 20min
Temps de cuisson: 10min pochage + 15min four

Ingrédients:

Pour la pâte à bretzel :
500g de farine T55
100g d’eau
200g de lait
20g de levure boulangère fraîche (ou un sachet de levure sèche de boulangerie)
10g de sucre
10g de sel
30g de beurre mou

Pour le pochage :
2 litres d’eau
60g de bicarbonate de soude

Pour la finition :
1 jaune d’œuf
2 c. à soupe de lait
1 poignée de sel gros

Réalisation de la recette

Versez l’eau, le lait et la levure dans le bol du Thermomix avec le gobelet doseur. Faites chauffer à 3min / 37°C / Vitesse 2.

Ajoutez ensuite la farine, le beurre mou, le sucre et le sel. Programmez 4min / Mode pétrin (si vous n’avez pas de robot vous pouvez le faire à la force ed vos bras).

Farinez légèrement un saladier. Versez la pâte à bretzel dedans et façonnez une grosse boule sans trop pétrir avec vos mains. Recouvrez d’un torchon propre et sec. Laissez lever la pâte, pendant une heure environ, dans un endroit sec et chaud. La pâte doit doubler de volume.

Une heure plus tard, récupérez votre pâte qui a levé, farinez légèrement le plan de travail. Versez-y la pâte, puis enlevez le gaz de la pâte en l’aplatissant avec vos mains. Découpez ensuite 10 pâtons de taille identique. Façonnez chaque portion de pâte, afin de lui donner la forme d’un long boudin d’environ 60cm de long.

Formez un U avec le boudin de pâte, puis rabattez les extrémités vers l’intérieur, de sorte qu’elles se croisent et donnent au boudin de pâte la forme d’un bretzel simple. Façonnez ainsi vos 10 bretzels.

bretzels-pliage-thermomix

Faites préchauffer votre four à 200°C. Puis portez l’eau avec le bicarbonate à ébullition, dans une grande casserole, à feu vif. Lorsque l’eau bout, plongez les bretzels les uns après les autres, en les faisant cuire jusqu’à ce qu’ils remontent (environ 30 sec chaque). Sortez-les de l’eau avec une écumoire, laissez-les égoutter sur une grille, puis disposez-les dans une plaque recouverte de papier cuisson, en veillant à bien les espacer.

Badigeonnez les bretzels avec la dorure (jaune d’œuf mélangé au lait). Saupoudrez-les avec le gros sel, puis faites-les cuire au four, pendant 15 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Laissez tiédir ou refroidir complètement, avant de déguster.

L’incroyable recette des tomates farcies

Bonjour,
Je vous propose une délicieuse recette, j’ai rarement autant apprécié une recette de tomates farcies, je la partage donc avec vous 🙂

IMG_6673

Temps de la recette :
Réalisation : 30min
Temps de cuisson: 45-50min

Ingrédients (pour 6 personnes) :

6 grosses tomates type coeur de boeuf
350 g de chair à saucisse
350 g de boeuf haché
1 tranche de pain de mie
30 ml de lait
1 oeuf
1 oignon doux finement haché
2 gousses d’ail finement hachées,
8 brins de thym
2 c. à soupe de persil
3 feuilles de laurier
Sel et poivre

Réalisation de la recette:

Avec une petite cuillère, enlevez délicatement l’intérieur des tomates sans abîmer la tomate. Conservez la chair.
Salez l’intérieur des tomates et retournez-les sur un papier absorbant pour évacuer le jus.

Dans un grand bol, fouettez le lait et l’oeuf. Ajoutez le pain de mie émietté et écrasez-le grossièrement à la fourchette dans le lait.

Epluchez et émincez l’oignon et les deux gousses d’ail.
Dans un saladier, mélangez le boeuf, la chair à saucisse, la chair des tomates, l’oignon, l’ail, le persil, les feuilles de thym, le mélange pain/oeuf/lait, le sel et le poivre.

Préchauffez votre four à 180°C.

Séparez la viande en 6 parts égales puis farcissez-en les tomates.
Ajoutez la moitié d’une feuille de laurier dans chacune des tomates, un filet d’huile d’olive sur chaque tomate puis disposez les chapeaux.
Versez 10cl d’eau au fond du plat. Enfournez pendant 45 mn.

Accompagnez ce plat avec du riz, régalez-vous !!

IMG_6679

Praliné, pâte de praliné & pralinoise maison

Avez-vous déjà goûté du praliné ? C’est un mélange qui se compose de fruits secs et de sucre caramélisé, rien de plus. Communément le praliné se compose d’un mélange égal d’amandes et de noisettes, mais vous pouvez faire un praliné 100% amandes, noisettes et même pistache !

Pour ceux qui se demandent quelle est la différence entre praliné et pralin : le pralin est tout simplement la première étape du broyage des fruits secs et du caramel, on obtient alors une poudre appelée pralin. Si on continue à mixer cette poudre, elle va se transformer en pâte de praliné.

Il existe plusieurs techniques pour préparer du praliné maison avec un résultat identique. La recette que je vous propose consiste à torréfier les fruits secs au four puis de réaliser un caramel sec que l’on coule par-dessus. Le praliné se conserve très bien (plusieurs mois au réfrigérateur).

Ingrédients (pour un pot de confiture de 330ml):

100 g d’amandes
100 g de noisettes
130 g de sucre

Réalisation de la recette: 

Pralin :

Commencez par torréfier les amandes et les noisettes à 150°C pendant 20 minutes. Remuez de temps en temps votre plaque pour que la torréfaction soit homogène.
Sortez du four et laisser refroidir.

Frottez les noisettes entre vos mains pour retirer le maximum de peau (la peau apporte une légère amertume). Pour ce qui est des amandes, vous pouvez les laisser brutes.

Déposez les noisettes et les amandes sur un tapis de cuisson en silicone.

Réalisez un caramel à sec. Pour cela, versez un tiers du sucre (soit environ 40g) dans une petite casserole sur un feu à puissance moyenne. Quand le sucre commence à caraméliser, ajoutez un autre tiers. Continuez la cuisson puis versez le reste du sucre. Le caramel doit être bien lisse et brillant, mais évitez de le foncer de trop, plus il sera foncé, plus votre praliné sera amer.

Versez le caramel en filet sur les amandes et les noisettes puis laissez-le refroidir complètement.

Cassez vos fruits caramélisés en morceau et placez-les dans votre mixeur. Il faut soit un mixeur très puissant (#Thermomix) soit un petit mixeur dans lequel la lame est proche du fond, pour que la pâte soit bien mixée.

Mixez pour réduire votre mélange de fruits secs et caramel en poudre. Vous voilà avec du pralin.
Le pralin se conserve dans une boîte à l’abri de l’humidité.

Pâte de praliné :

Si vous souhaitez obtenir une pâte de praliné, il suffit de continuer de mixer ce pralin pour qu’il se transforme en pâte (en chauffant avec les lames, les fruits sont faire ressortir leur huile).

Mixez jusqu’à obtenir une pâte plus ou moins fine. Arrêtez régulièrement pour éviter que le mélange ne chauffe trop ou si comme moi vous avez la chance d’avoir un Thermomix, placez le panier dans le bol et mixez 40 secondes à vitesse maxi.

Versez la pâte de praliné dans un pot à confiture et conservez-la au réfrigérateur. Du fait de sa composition vous pouvez la conserver ainsi pendant plusieurs mois.

Si vous souhaitez réaliser un praliné 100% amandes, noisettes ou même pistache : partez toujours sur une base de 200 g de vos fruits secs et de 130 g de sucre. Pour le reste il suffit de suivre le déroulement de la recette.

Pralinoise: 

Si vous souhaitez réaliser de la pralinoise, rien de plus simple : un tant pour tant de pâte de praliné et de chocolat au lait.

Faites fondre le chocolat au lait au micro-ondes par tranches de 20 secondes ou au bain marie, ajoutez le praliné et mélangez.

Financiers au chocolat

Bonjour,

Je vous propose une recette de financiers au chocolat très simples et délicieux. L’idée m’est venue car j’avais des blancs d’oeufs à utiliser, et envie de chocolat… Voilà le résultat:

img_6448.jpg

Temps de la recette :
Réalisation : 8min
Temps de cuisson: 15min

Ingrédients:

40g de chocolat noir
60g de beurre mou
60g d’amande
110g de sucre glace
40g de farine
4 blancs d’oeuf

Réalisation de la recette:

Préchauffez le four à 190°C.

Sans Thermomix : Dans un saladier, mélangez la poudre d’amande, le sucre glace et la farine.
Dans un autre saladier, séparez le blanc des jaunes si ce n’est pas déjà fait. Battez légèrement les blancs d’oeuf.

Faites fondre le beurre dans une poêle et laissez-le quelques minutes colorer afin qu’il devienne noisette. C’est de cette façon que les financiers ont un petit goût caramélisé.

Faites fondre le chocolat au bain marie (ou au micro-ondes quelques secondes).
Ajoutez le beurre et le chocolat fondu dans le saladier des blancs d’oeuf et mélangez.

Ajoutez le mélange poudre d’amande/sucre glace/farine et mélangez jusqu’à obtenir une pâte bien homogène.

Avec Thermomix: Mettez le beurre dans le bol et programmez 4min / 60°C / Vitesse 1.
Ajoutez le chocolat et programmez 1min / 50°C / Vitesse 1.
Ajoutez la poudre d’amandes, la farine, le sucre et les blancs d’oeufs puis mélangez 30sec/ Vitesse 3.

La suite pour les 2 : Ajoutez la pâte dans le moule aux 3/4 et enfournez 12-15 minutes.
Laissez refroidir légèrement et démoulez sur une grille. Laissez refroidir et dégustez !

Rochers à la noix de coco ou congolais

Bonjour !

J’avais des blancs d’oeufs sur les bras, je me suis donc empressée de réaliser des rochers coco.

img_6425.jpg

Temps de la recette :
Réalisation : 10min
Temps de cuisson: 10min

Ingrédients (pour environ 18 rochers) :

180g de noix de coco râpée
120g de sucre
2 blancs d’œuf

Réalisation de la recette:

Préchauffez le four à 190°C

Dans un récipient, mélangez du bout des doigts la noix de coco, le sucre et les blancs d’œuf.

Façonnez des petits triangles entre vos mains et disposez-les sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson.

Enfournez 10 minutes jusqu’à ce que les rochers soient bien dorés (surveillez bien car ils colorent vite !)

Laissez refroidir sur une grille et dégustez-les au goûter avec un bon café !

Velouté de potimarron, carotte & lait de coco

Bonjour !

Avec ces derniers jours bien froids, j’avais envie de soupe pour me réchauffer.
Et l’une de mes soupes préférées c’est celle au potimarron.

IMG_6380

Temps de la recette :
Réalisation : 5min
Temps de cuisson: 20min

Ingrédients:

Un potimarron (725g une fois les graines enlevées)
1 oignon
1 grosse carotte ou 2 petites (170g)
450g d’eau
100g de lait de coco
1 cuillère à café de curry
2 cuillère à soupe de bouillon de légumes fait maison ou 1 cube du commerce

Réalisation de la recette:

Commencez par laver le potimarron, coupez le en deux, épépinez-le puis coupez-le en petits morceaux.

Mettez l’oignon coupé en 2 dans le bol du Thermomix, ajoutez le potimarron, la carotte, l’eau, le curry et le bouillon de légumes. Programmez 20min / 100°C / Vitesse 2.

Une fois la cuisson terminée, ajoutez les 100g de lait de coco et programmez 1min / Vitesse 5 et montez progressivement la vitesse jusqu’à 9.

Vous pouvez servir avec des noisettes et/ou graines de courge, vous allez vous régaler.

Tarte aux fraises & rhubarbe

Bonjour,

Ceci est ma troisième et dernière tarte aux fraises de la saison. Et après vous avoir proposé la tarte aux fraises classique & celle au citron, je vous propose désormais celle à la rhubarbe. Cette recette de Claire Heitzler est tirée du numéro 5 de Fou de Pâtisserie.

img_6268.jpg

Ingrédients :

La pâte sucrée :
120g de beurre
90g sucre glace
40g amandes en poudre
1 œuf
2 pincées de sel
250g de farine (de préférence de type 55)

La crème d’amandes à la rhubarbe :
50g de beurre (à température ambiante)
50g de sucre
1 œuf
50g de poudre d’amandes
150g de rhubarbe

Compotée de fraises et rhubarbe pochée :
250g de fraises
25g de sucre
150g de rhubarbe

Décor et finition :
500g de fraises
Une dizaine d’amandes entières ou des amandes effilées

Réalisation de la recette :

Si vous voulez prendre de l’avance vous pouvez procéder à toute les étapes la veille et vous dresserez le jour J. Stockez vos préparation au réfrigérateur jusqu’au moment du dressage.

La pâte sucrée :
Commencez par réaliser la pâte sucrée. Avec cette recette vous pouvez confectionner deux tartes, utilisez ce qu’il vous faut et placez le reste au congélateur.

Dans le bol de votre robot muni de la feuille (ou à la main, ça fonctionne très bien aussi), mélangez le beurre jusqu’à qu’il soit souple. Ajoutez le sucre glace, la poudre d’amandes, le sel et l’œuf. Mélangez jusqu’à ce que votre pâte soit homogène.

Ajoutez la farine et mélangez à nouveau et placez-la dans un film alimentaire. Écrasez-la avec votre main pour former un disque.

Laissez votre pâte sucrée reposer au réfrigérateur pendant une heure.

Une fois la pâte bien reposée, farinez votre plan de travail et étalez votre pâte.

Faites rouler votre pâte sur votre rouleau et déroulez-la sur votre cercle ou votre moule à tarte. Foncez votre tarte et placez à nouveau votre tarte 1 heure au réfrigérateur.

Préchauffez votre four à 170°C chaleur tournante, piquez votre fond de tarte avec une fourchette pour éviter que des bulles d’air ne se forment et enfournez pendant 15 min.

Pendant la cuisson vous pouvez commencer la réalisation de la crème d’amande à la rhubarbe.

IMG_6259

La crème d’amandes à la rhubarbe :
Mélangez avec un fouet le beurre pommade (vous pouvez le passer quelques secondes au micro-onde s’il est trop dur, mais attention il ne doit pas être fondu !) avec le sucre et l’œuf. Quand le mélange est bien homogène ajoutez la poudre d’amandes et mélangez à nouveau.

Épluchez et coupez votre rhubarbe en dés d’environ 1 cm.

Vous pouvez garnir votre fond de tarte précuite (même si elle est encore chaude) de votre crème d’amandes. Puis répartissez votre rhubarbe.

Enfournez à 180°C pendant 15 minutes. La crème d’amande doit prendre une belle couleur dorée.

img_6263.jpg

Compotée de fraises et rhubarbe pochée :
Épluchez et coupez la rhubarbe en tronçon de 6 cm de long.

Coupez vos 250 g de fraises en morceaux et mixez-les pour obtenir un coulis de fraise. Ajoutez le sucre et portez à ébullition.

Ajoutez la rhubarbe dans votre casserole, coupez le feu et couvrez.

La cuisson prend environ 5 minutes, la rhubarbe doit être cuite mais rester ferme, elle ne doit surtout pas partir en purée. Sortez délicatement la rhubarbe et plongez-la dans un bol d’eau froide pour stopper la cuisson (et enlever les quelques traces de fraises), puis égouttez-la.

Cuisez le reste de coulis de fraises jusqu’à obtenir la texture d’une marmelade.

Dressage :
Étalez votre compotée de fraises sur la tarte.

Coupez votre rhubarbe pochée en deux biseaux. Coupez également les 500 g de fraises en deux.

Coupez les amandes en deux dans le sens de la hauteur, attention aux doigts ! Vous pouvez aussi utilisez des amandes effilés pour aller plus vite.

Commencez le dressage par la rhubarbe, répartissez les tronçons un peu partout sur votre tarte. Puis déposez les fraises dans tous les sens. Le but étant de donner un côté désordonné, mais aussi de recouvrir entièrement la tarte pour ne quasiment plus voir la compotée de fraises.

Terminez en répartissant les amandes entre les fraises et la rhubarbe et régalez-vous !

Panna cotta au coulis de framboises

Bonjour,

Je vous propose une recette de panna cotta simplissime et délicieuse.

img_3715

Temps de la recette :
Réalisation : 10min
Temps de cuisson: 5min
Réfrigération : 5h

Ingrédients (pour 6 verrines)

Panna cotta:
60cl de crème liquide entière
50g de sucre en poudre
3 feuilles de gélatine
1 gousse de vanille

Coulis:
150g de framboises (brisures de chez Picard)
30g de sucre (à ajuster en fonction des goûts)

Réalisation de la recette :

Panna cotta :

Commencez par mettre les 3 feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide pour les faire ramollir.

Mettez la crème fraîche et le sucre dans une casserole et faites frémir.

Fendez la vanille dans la longueur, grattez les graines à l’aide d’un couteau puis ajoutez-les à la crème. Laissez infuser pendant 5 minutes.

Dès le début de l’ébullition, retirez la casserole du feu, essorez les feuilles de gélatine au maximum et ajoutez-les dans la casserole.

Remuez bien et remplissez les verrines.

Laissez refroidir à température ambiante puis au moins 4h au réfrigérateur.

Coulis de framboises:

Écrasez les framboises avec le sucre (Si comme moi vous utilisez des framboises surgelées, mettez les dans une casserole environ 5min).

Si vous voulez un coulis lisse, passez votre coulis au chinois pour retirer les grains.

Attendez que le coulis ait refroidi au moins 10min avant de servir.

Au Thermomix: Mettez les framboises surgelées et le sucre et programmez 5min / 90°C/ Vitesse 3 puis mélangez 30sec / Vitesse 7.

Sortez les panna cottas, et ajoutez le coulis par dessus avant de servir

Bonne dégustation !

 

Carrot cake

Bonjour,

Je vous propose une délicieuse recette de carrot cake. D’une recette à l’autre, il peut être très différent en goût et en texture. Selon moi, le carrot cake parfait doit être extrêmement moelleux et parfumé aux épices, avec un glaçage à la crème par dessus (et pas trop de beurre qui est inutile et gras en bouche).

Le carrot cake est le dessert de Pâques par excellence dans la tradition anglaise, mais pour moi il n’a pas de saison 🙂

carrot cake 2

Temps de la recette :
Réalisation : 30min
Temps de cuisson: 50min
Réfrigération : 5h

Ingrédients :

Gâteau à la carotte :
200g de farine
175g de sucre roux
80g d’huile
3 oeufs
100g de noix de pécan (j’ai mélangé noix & noix de pécan)
250g de carottes
70g de raisins secs
1 cuillère à café de bicarbonate de soude
1/4 de cuillère à café de vanille liquide
1 cuillère à café de cannelle en poudre
1/4 de cuillère à café de « 4 épices »
1/2 de cuillère à café de gingembre en poudre
1/2 de cuillère à café de sel

Glaçage au cream cheese :
250g de cream cheese (St Môret ou Philadelphia)
90g de sucre glace
1/2 de cuillère à café de vanille liquide

Réalisation de la recette:

Préchauffez le four à 180°C.

Dans un bol, mélangez au fouet électrique les œufs et le sucre roux.

Incorporez les épices, l’extrait de vanille, le sel, la farine, le bicarbonate et l’huile toujours à l’aide du fouet électrique.

Ajoutez ensuite les raisins et les noix concassées (mais pas mixées).

Epluchez les carottes, râpez-les, et ajoutez-les à la pâte en continuant de mélanger avec le fouet.

Beurrez et farinez votre moule. J’ai utilisé mon moule à charnière de 20cm.

Versez la pâte dans le moule et enfournez pour 50 minutes à 180°C.

Une fois le gâteau cuit (le gâteau est cuit lorsque que vous y plantez votre couteau et qu’il ressort sec), sortez-le, démoulez-le et enveloppez-le directement dans du film alimentaire. De cette façon, toute la vapeur contenue dans le gâteau va rester à l’intérieur et garder tout le moelleux. Laissez refroidir complètement.

Lorsque le gâteau est refroidi, préparez le glaçage : Mélangez le sucre glace et le cream cheese avec un fouet (ou au batteur électrique). Ajoutez la vanille liquide.

Coupez le gâteau en deux dans l’horizontal et mettez une couche généreuse de glaçage en l’étalant.

Refermez le gâteau et couvrez-le avec le reste du glaçage.

Réservez au frais au moins 3 heures avant de servir.

PS: le glaçage est très important, ne vous en passez-pas, c’est ce qui apporte au carrot cake ce goût si original 🙂

Bonne dégustation !

carrot cake 1

Mousse au chocolat noir & praliné

Bonjour,

Ce weekend j’avais envie de chocolat, et je n’ai pas lésiné sur les recettes au chocolat !
Je vous propose une recette simplissime et délicieuse !! Il suffit juste de s’y prendre un peu en avance car il faut qu’elle prenne au réfrigérateur avant de la servir.

mousse-cocolat.png

Temps de la recette :
Réalisation : 15min
Réfrigération : 2h

Ingrédients (pour 4 personnes) :

50g de bon chocolat noir
50g de chocolat praliné (j’ai utilisé le gianduja que j’avais laissé au frigo, recette ICI)
3 oeufs
Pralin ou éclats de noisettes (optionnel mais trop bon !)

Réalisation de la recette

Mettez le chocolat à fondre au micro-ondes à 450W environ 1min ou au bain marie. Faites attention à ce que le chocolat ne chauffe pas trop.

Une fois le chocolat fondu et bien lisse, ajoutez les 3 jaunes d’oeufs et mettez les blancs dans un saladier.

Montez-les blancs en neige. Une fois qu’ils sont bien fermes, incorporez 1/3 des blancs au chocolat en mélangeant énergétiquement puis les 2/3 restants délicatement à l’aide d’une maryse.

Mettez au réfrigérateur au moins 2h puis parsemez de pralin ou éclats de noisettes avant de servir : régalez-vous !!

Update du 6/12/2019 : cette fois, j’ai fait la recette pour des amateurs de chocolat : 100g de chocolat noir 66% et 25g de pâte de praliné (ici) + éclats de noisettes caramélisées => délicieux !!!